Marseille, France

En route vers Marseille, mars 1931

On our way to Marseille, March 1931

Laurent, Josette, moi dans les bras de ma mère. Larry, Josette, me in my mother's arms
Laurent, Josette, moi dans les bras de ma mère. Larry, Josette, me in my mother’s arms
Deux ans plus tard Two years later Photo prise à l’Avenue de la Mazarade, Montolivet, Marseille

LYCEE THIERS, LYCEE PERIER

 Photos de classe: Lycée Thiers – Classe de septième 1942

7ieme_33
Classe de Monsieur Grimaldi

???–???–???–Presquie–???–???–???–???–???

Delautrec???–???–???–???–???–???–François Di Gregorio–Bregliano–Fons

???–???–Reybaud–Robert–Professeur Grimaldi–Olive–Toni Lamperti–???–???

???–???–René Carrière–???

7ieme 3 (crop)
Close up: François

Lycée Thiers – 1943
Classe de sixième

6_ieme_last
Classe de Monsieur Blazy (Monsieur Blazy était notre professeur de Français et de Latin)

(Monsieur Blazy était notre professeur de Français et de Latin)

Blazy (fils du prof)–Yves Joubert–Blouet–Muselli–Odie–Duplan–???–Robert–Blick–???

Professeur Blazy–???–Gueydon–Coulet–???–???–François Di Gregorio–Lorenzi–???–Taioglou–???

Laparra–Angeletti–Grimaldi–???–Moretti–Giafferi–???–???

6 ieme cropped
Close up: François
baguettes
Printemps 1943 Dimanche matin, rue de Rome. De retour de la boulangerie Négrel (toujours en existence rue Longue des Capucines). Soldat allemand (de l’Afrika Korps?) à l’arrière plan. Le pain était grisâtre et de très mauvaise qualité. Malgre cela remarquez que la tranche de pain dans ma main gauche a déjà été entamée ( cette tranche complétait le poids de la ration permise par nos tickets). Une partie de ce pain est dans ma main droite, le reste dans ma bouche. Sunday morning, rue de Rome, returning from the bakery Négrel, still in existence rue Longue des Capucines. German soldier in the background (most probably from Rommel’s Afrika Corps).The bread was gray, sticky and of very poor quality. In spite of that notice that the slice in my left hand ( the baker had to give us the exact weight allowed by the ration coupons) has a piece missing. One part of it is in my right hand and the rest is in my mouth.

Lycée Thiers – 1944
Classe de cinquième

5_ieme
Lycée Thiers – 1944 Classe de cinquième

Muselli–René Carrière–Yves Joubert–???–???–Lucien Gomez–???–Robert–Laparra

Blazy–Andreotti–Lieutier–Gueydon–???–François Di Gregorio–Odie–Coulet–Lorenzi–Ala

Moretti–Giafferi–???–Caillol–???–Angeletti–Grimaldi

5_ieme_a_b_small
Close – up François

Lycée Périer – 1948
Première

Premiere

Louzier–Lavieille–Soarez–Cousineau

Francois Di Gregorio–Klein–Barbier–Boretti–Karsenty–Fraissinet–Mazzola–Blein–Hugon

Vernet–Lorendeau–Allard–Maradene–Maurie–Robin–Bonasse–Falcone–Nizard

Premiere crop
François close-up

Lycée Périer: 1949
Philosophie

Philosophie

Marchal–Lavieille–Karsenty–Beraha–De Durand–Daher–Raymond

Israel–Soarez–Betesta–Boretti–Blisson–Carbon–Chauvet–Klein

Boyer–Laize–Bonnel–Barges–Ruff–Barbier–Francois Di Gregorio–Vincent–Darbon

De Couyssy–Prouvost–Vidal Nacquet–Monsieur Goux (Professeur de Sciences Naturelles)–Nizard–Giocanti–Nourrit–Guiraud

Philosophie crop
François close-up
Prof Frances
Notre prof de philo Monsieur Francès Rescapé d’Auschwitz. Son récit “Intact aux yeux du monde” m’a beaucoup ému.

UN DÉPORTÉ BRISE SON SILENCE

Robert Francès
Préface de Léon Poliakov
Mémoires du XXe siècle
HISTOIRE

Quarante ans après Auschwitz, un ancien déporté, devenu professeur de psychologie, raconte la manière dont les images du passé n’ont cessé de torturer sa mémoire : comment vivre, homme parmi les hommes, avec cette fracture infime ? Cette brève confession maîtrisée constitue un des témoignages les plus saisissants de la littérature concentrationnaire en même temps qu’un écrit puissant sur les mécanismes de la mémoire involontaire. Cet ouvrage a reçu le prix W.I.ZO en 1987 sous le titre “Intact aux yeux du monde”.

AIX- EN- PROVENCE
Faculté des Lettres

Faculte_des_Lettres
1952
Faculte_des_lettres_avec_Dorli
1984 avec Dorli
Avenue_dAntibes
Notre maison avant mon départ pour les Etats Unis.                                                                                                                                            Our house before my departure for the U.S.                                                                                                                                                   17 avenue d’Antibes, Roucas Plage, Marseille